< Retour au blogue

22 Juil 2022

La visite du pape François : une démarche synodale

Ces derniers jours, dans les communautés autochtones où je travaille, je constate qu’il y a beaucoup de mobilisation. Des comités mettent tout en marche pour s’assurer que la rencontre du Pape avec leurs membres apporte les fruits demandés.

En effet, du 24 au 29 juillet prochain, le pape François rencontre le peuple autochtone sur le sol Canadien. Ce sera un pèlerinage dans le territoire Canadien sur le thème de « Marcher Ensemble ».

Mais, paradoxalement, considérant l’âge du pape François, « marcher ensemble » ou mieux encore, partir en pèlerinage n’est pas un voyage de courtoisie, mais plutôt une occasion pour rencontrer l’autre sur sa terre sacrée. C’est en effet la rencontre d’un pape aujourd’hui vulnérable – âgé et avec un mal de genou – avec un autre peuple fragilisé, celui-ci par sa famille (l’Église) et son pays (l’état Canadien), suite à plusieurs années où l’Église catholique dans son ensemble a refusé de réellement s’engager d’une manière définitive en dialogue avec les peuples autochtones.

Et pendant ces années, les péchés de certains de ses membres ont gravement blessé la culture et l’identité des peuples autochtones, brouillant ainsi la lumière de l’Évangile dont elle est porteuse.

Comme le dit le pape François, en écoutant la délégation des peuples autochtones venue le rencontrer à Rome, il est clair que l’Église catholique a participé à la tragédie du déracinement qu’on subit les autochtones.

« La chaîne qui a transmis les savoirs et les modes de vie, en union avec le territoire, a été brisée par la colonisation, qui sans respect a arraché beaucoup d’entre vous à leur milieu vital et a tenté de vous configurer à une autre mentalité. C’est ainsi que votre identité et votre culture ont été blessées, de nombreuses familles séparées, de nombreux jeunes sont devenus victimes de cette action au caractère homologuant, soutenue par l’idée que le progrès passe par la colonisation idéologique […] plutôt qu’en respectant la vie des peuples. »[1]

Cette rencontre du Pape avec les peuples autochtones du Canada sera donc le point de départ de ce qui a pour longtemps été le modus operandi de l’Église et de la société Canadienne face à sa relation avec ce peuple. En effet, au départ, au lieu de faire face à l’Histoire, l’Église passait son temps à éteindre les feux, sans prêter assez d’attention à la souffrance des peuples autochtones.

Mais aujourd’hui, avec le pape François, elle prend le chemin de pèlerinage afin de marcher avec ces peuples. Ainsi, les activités qui auront lieu au cours de cette semaine au Canada marqueront un moment de Kairos qui s’insère dans la démarche synodale du pape François.

La particularité de cette visite pour l’Église et les peuples autochtones vient du fait qu’elle est née après une rencontre mutuelle entre le Pape et les délégations autochtones qui a eu lieu à Rome au mois d’avril.

Selon le Pape, cette rencontre avec les autochtones devrait « ouvrir de nouvelles voies pour cheminer ensemble, donner du courage et accroître l’engagement au niveau local. »

Pour François, la visite des peuples autochtones ainsi que son propre pèlerinage s’inscrivent dans le grand projet d’avancement « vers une recherche transparente de la vérité et à promouvoir la guérison des blessures et la réconciliation ; étapes d’un chemin qui permette de redécouvrir et de revitaliser [votre] (la) culture (autochtone), en faisant grandir l’amour, le respect et l’attention spécifique pour [vos] traditions authentiques (des autochtones) dans l’Église. »

 

Père Ali Nnaemeka, o.m.i.
Collaborateur aux OPM Canada

 

[1] https://www.vatican.va/content/francesco/fr/speeches/2022/april/documents/20220401-popoli-indigeni-canada.html

Partager sur les médias sociaux:
Partager sur les médias sociaux:

Rechercher

Effectuez une recherche par mot(s) clé(s)

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les toutes dernières nouvelles de nos Œuvres! Billets de blogue, nouvelles, vidéos et contenus exclusifs vous attendent à chaque mois!

Le Pape compte sur votre engagement

Contribuez au développement de l'Église en terre de mission et apportez l'espoir du Christ.

Faire un don