< Retour au blogue

25 Juil 2022

Une visite du pèlerin François

Alors que débute le pèlerinage du Pape François au Canada, le père Yoland Ouellet, o.m.i., directeur national des OPM au Canada Francophone, fait écho du thème de cette visite et nous lance l'invitation de marcher ensemble.

Marcher ensemble.

C’est la démarche proposée à toute la population Canadienne durant le pèlerinage du pape François au Canada. L’invitation nous vient tant de la grande communauté des autochtones que de la Conférence des évêques catholiques du Canada et du premier ministre du pays.

À la suite des rencontres au Vatican avec le Saint-Père, dans lesquelles il a exprimé sa douleur et sa honte pour ce que certains catholiques ont faits dans le passé par manque de respect de la culture et de la spiritualité autochtone, il a demandé pardon.

Certes, les évêques du Canada l’avaient fait en 2021 dans le cadre du processus de vérité et de réconciliation entamé depuis 2015. Cette fois-ci, le Saint-Père poursuit cette importante démarche de vérité, pardon et guérison, en personne.

C’est l’occasion idéale pour nous de l’observer, et d’apprendre de lui comment ensemble, continuer notre mission de vérité, de pardon et de réconciliation. C’est aussi une occasion, en observant le Pape dans ses rencontres ici et là, de choisir l’écoute, la compassion, le dialogue, la prière, la vérité, la justice, la guérison, et le pardon, pour contempler un avenir qui libère. Un avenir ensemble, réconcilié.

Nous avons une responsabilité collective devant un système qui a fait de nombreuses victimes. Il faut lutter contre tout racisme systémique et toute domination de l’autre. L’ombre au tableau de notre histoire canadienne de politiques d’assimilation culturelle, nous en sommes malheureusement tous et toutes porteurs et responsables aujourd’hui.

J’aime bien cette idée d’une demande de pardon, laquelle a une place importante dans la culture autochtone. Elle s’ajoute bien à nos valeurs chrétiennes d’amour, de fraternité en lesquels nous croyons également. Comprendre l’être humain d’aujourd’hui nous amène à discerner en lui la fermentation du bien et du mal et à porter un regard soucieux mais aussi charger d’espérance (Jean-Paul II, la réconciliation et la pénitence, no. 1).

Je vous invite donc dorénavant à marcher ensemble.

Marchons ensemble avec le Pape et les communautés autochtones. Désirons la réconciliation les uns envers les autres par un sérieux effort de réflexion et d’action qui va nous conduire à la paix et la guérison avec le temps.

Machons ensemble pour être une église réconciliée et réconciliatrice, une dimension même de sa mission.

Marchons ensemble et réconcilions-nous avec la Mission que nous voulons poursuivre ensemble. La Mission d’annonce de l’Évangile pour créer une humanité nouvelle, pour bâtir cette civilisation de l’amour comme a dit Saint Jean-Paul II lors de son passage ici en 1984.

Marchons ensemble et mettons-nous à l’écoute dans cette démarche de pardon.

« Le plus long cheminement à faire, c’est celui de la tête au cœur. Ouvrons notre cœur afin de pouvoir apporter du soutien aux Autochtones au Canada qui depuis des siècles souffrent et traversent seuls leurs épreuves. (…) le passé et le présent colonialistes ont entraîné et entraînent de graves conséquences. (…) Le colonialisme existe encore. Ses tentacules envahissent notre société actuelle. »

– Shelagh Rogers (Clamer ma vérité, Hignell Unigraphs, 2013, p.8-9)

Yoland Ouellet, o.m.i.
Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires au Canada francophone

Partager sur les médias sociaux:
Partager sur les médias sociaux:

Rechercher

Effectuez une recherche par mot(s) clé(s)

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir les toutes dernières nouvelles de nos Œuvres! Billets de blogue, nouvelles, vidéos et contenus exclusifs vous attendent à chaque mois!

Le Pape compte sur votre engagement

Contribuez au développement de l'Église en terre de mission et apportez l'espoir du Christ.

Faire un don